Tout près du Portage, et avec lui

Dans mon dernier article, je vous montrais le chalet où j’ai passé un bout de temps cet été, ainsi que le village de Notre-Dame-du-Portage où il était situé. J’ai aussi parlé de mes temps toute seule (aussi dans mon article Zab, l’ermite), car pour la première fois de ma vie, j’avais plusieurs jours à moi à faire ce que je voulais, mais surtout, à compléter mon défi d’écriture. J’ai vraiment beaucoup aimé, et je vais sûrement refaire ça à l’occasion.

Mais, j’ai été plus de temps avec mon mari. D’ailleurs, tous les endroits que je vous montre ici aujourd’hui, j’y suis allée avec lui. Ce qu’il faut savoir, c’est que je n’avais pas de voiture quand j’étais toute seule. Donc, je me promenais dans le village. Mais quand Yvan était là, oui nous profitions de l’endroit, mais régulièrement, nous allions faire de petites virées, découvrir des endroits moins bien connus de nous. En fait, nous faisions un peu la même chose que chez nous, où nos principales sorties sont de petites balades en voiture. En temps de pandémie, où le côté social est réduit, c’est ce que nous faisons. Mais ça faisait plus à découvrir pour nous dans le coin de Rivière-du-Loup (c’est vraiment tout prêt du Portage*).

La première place que nous avons visité, et plusieurs fois, c’est Rivière-du-Loup. Nous avions besoin d’y aller car, croyez-le ou non, il n’y a pas d’épicerie ni de dépanneur au Portage! Et Rivière-du-Loup est la « ville » du coin, alors voici quelques photos de l’endroit.

La première virée a été à la boutique Suivez le fil à LaPocatière, car j’avais rendez-vous avec Louise Garneau, la teinturière derrière Dans l’oeil de l’alchimiste. Aussi, je voulais aller saluer Chantal, la propriétaire de la boutique. Mais je n’ai aucune photo de LaPocatière, car c’est à Kamouraska que nous avions prévu aller après la boutique. Kamouraska, c’est vraiment charmant! Nous y sommes allés 2 fois durant le mois.

Nous sommes allés aussi 2 fois à Rimouski, mais ça faisait plus loin (environ 1 hr 20) que les autres villages. Et comme j’ai de nombreux articles où je montre des photos de Rimouski (voilà l’article de l’an passé), j’ai pris très peu de photos. Je l’ai dit plusieurs fois: c’était vraiment la bonne année pour essayer autre chose que Rimouski car étant donné que nous devons limiter le « social », ça nous a obligé (en étant au Portage) à faire autre chose, à découvrir. Pour Rimouski, voici Yvan qui se baignait à la plage de Ste-Luce, et une des 2 rencontres que j’ai eu, avec mon amie Johanne, dans le parc du GEGEP.

Autre endroit où nous sommes allés 3 fois: Cacouna. Là, c’est la parc Fontaine-Claire qui nous a terriblement charmé, et sa proximité avec des territoires Amérindiens.

Et pour terminer, je vous parle de mes balades. Notre chalet se trouvait à être vis-à-vis à peu près la moitié du village, pas DANS le village, mais sur la 132 appelée rue (ou route je ne sais plus) de la Montagne. Toute seule, j’ai fait une boucle du chalet vers l’est complètement pour revenir par le village au chalet: 6 km. Et j’ai fait la boucle ouest, chalet-132-village-chalet: 8 km. Et la dernière journée, Yvan et moi avons fait Portage-Rivière-du-Loup sur la 132, avec les anciennes maisons terriblement riches: environ 7 km. Les images sont de la dernière balade. Et nous avons rencontrés les propriétaires de la dernière maison rouge.

Voilà pour nos vacances d’été 2020, en ce bizarre de temps de pandémie, où nous avions loué bien avant le confinement. Nous nous sommes demandés si nous devions y aller, puis avons décidé de le faire quand même. D’autant plus que c’était la première fois pour un mois, et aussi une première « pas à Rimouski » (vraiment la bonne année pour essayer ça, j’insiste). Et, je tiens à souligner que malgré que j’ai apprécié mes temps de solitude (mon mais quelle aventure!), c’était encore mieux avec Yvan, et surtout, très différent. Le fait qu’il comprend mes « lubies d’ermite », lui si sociable, ce n’est pas rien. Je ne peux que l’en remiercier et…apprécier davantage sa compagnie!

En plus il aide à bobinner ma laine!
PS. Je lui ai demandé avant de mettre autant de photo de lui dans un article

*À Notre-Dame-du-Portage, les Portageois et Portageoises disent qu’ils demeurent « au Portage ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s