Patron de veste « La Roturière »

L’an passé, en mai (donc en 2019), j’ai publié mon premier patron que je met dans la catégorie « vêtements d’apprentissage ». Je l’ai appellé le Vagabond pour son petit style sans prétention. Et bien je renouvelle l’expérience cette année avec La Roturière. Vous voyez le concept? Tout simple, sans prétention, parfait pour apprendre, et facile à envisager avec les fils à tricoter plus « bas de gamme ». Les Roturiers et roturières étaient les non-nobles dans le bout du 17ème au 19ème siècle sous l’ancien régime Français.

Fait aussi de haut en bas, avec aiguilles circulaires de 4.5 mm, mais le fil est un tout petit peu plus fin que pour le Vagabond, ce qui donne une certaine souplesse au tricot.

Je l’ai d’abord essayé dans des grandeurs pour enfants, pour mes petites-filles. Pour enfant, j’ai utilisé l’aiguille circulaire de 60 cm/24 » pour le corps et des aiguilles double-pointes pour les manches (si vous trouvez une aiguille de 23 cm/9 » et 4.5 mm, ce serait bien aussi, mais vous devrez changer de méthode en cours de processus ce qui n’est pas nécessaire avec les douple-pointes). Pour adulte, j’ai utilisé l’aiguille circulaire de 80 cm/32 » pour le corps, puis je commençais la manche avec une aiguille circulaire de 40 cm/16 » (c’est génial!), pour revenir à la longue de 80 cm et en magic loop, quand il n’y avait plus assez de mailles. Ah oui: on termine les côtes (du corps et des manches) avec une (ou des) aiguille(s) de 4 mm.

Pour mon premier modèle pour adulte, j’ai utilisé un beau fil 100% mérino: la Rialto de Debbie Bliss. C’est la marine. Mon doux que je suis arrivée juste! J’en n’avais pas tout à fait 500g. Je l’ai quand même eu à plus bas prix que ce qu’elle vaut cette laine, par la boutique Petit Galop où j’ai donné un cours de débutant l’an passé.

J’y ai mis une variante qui a beaucoup plu à mes élèves, ce qui fait qu’elle a été bien testé avec la varante 6. Puis, Rachel (celle qui m’a testé 5 fois le Vagabond) l’a fait avec un peu de couleur.

Et pour terminer, je l’ai refait en Berroco Vintage dk, achetée chez Point Mousse (dans une couleur qui m’a beaucoup attirée), alors que je commençais à y donner des cours de tricot. Je l’ai fait plus longue, avec des fentes sur les côtés, des poches intégrées et un autre motif dans le dos et sur les devants. Et hop! 3 autres options! Vous savez, j’ai bien de la difficulté à tricoter juste en jersey.

Mais je ne le répéterai jamais assez, si vous n’êtes pas beaucoup avancé en tricot, ne faites aucune variante. Gardez ça pour votre 2ème veste. Ne faites pas de boutonnière non plus. Les boutonnières vont probablement vous demander des calculs. Et ça se porte bien une veste, même si elle n’a pas de boutons.

Quelques unes des « variantes »

Et voilà pour le patron la Roturière! En passant, malgré son nom féminin, il est autant pour femme que pour hommes. Mais avec le Vagabond l’an passé (c’était masculin comme nom), je voulais un nom féminin. C’est tout.

Je pense que mon prochain modèle de base sera un « Lopapeysa », mais sans jacquard, avec différentes options quand même. Alors probablement rendez-vous en 2022 pour mon prochain modèle de base. Comment je vais l’appeler celui-là? Peut-être le paysan: c’est ce que veux dire Lopapeysa. Mais j’ai encore le temps d’y penser, et surtout d’en tricoter quelques uns.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s