L’histoire du Vagabond

vacpt 6

Est-ce que j’élucubre avec mon nouveau passe-temps d’écriture pour vous raconter une histoire? Ou, est-ce que je vais plutôt vous raconter le parcours de mon dernier patron?

Un peu des deux, mais surtout le 2ème choix. Nous sommes en février 2018 et je m’apprête à donner, pour la 1ère fois, un cours sur différentes manières de faire les chandails ou vestes sans coutures, certains tricotés du bas vers la haut, et d’autres tricotés de haut en bas. La plus facile de ces méthodes, c’est la veste raglan de haut en bas, et de beaucoup. Je réfléchis à un petit patron qui utiliserait cette méthode, et que je pourrais leur donner, à la fin du cours. Et c’est ainsi que les premiers balbutiments de ce qui allait devenir mon patron Le Vagabond, ont eu lieu.

En leur donnant le patron, je leur ai dit qu’il y aurait sûrement plusieurs erreurs: les 15 grandeurs y étaient, selon mes calculs. Moi, pendant ce temps-là, j’ai fait quelques modèles pour bébé, 2 ans et 4 ans.

Je l’ai fait aussi pour ma petite-fille, née à la fin mars.

J’ai tenté de le faire pour mes 2 autres petits-enfants, mais, le résultat fut un peu juste pour eux. Suite à ça, et au conseils de mes testeuses, j’ai modifié toutes les longueurs. Car oui, quelques testeuses se sont manifestées: j’avais fait une offre en privé.

J’ai décidé de le faire pour mon frère, pensant que j’aurais ainsi mes photos pour adulte. Pas une bonne idée de donner un chandail comme cadeau de Noel et d’essayer de tirer, le soir-même, des photos officielles. Mais je vous les montre ici quand même.

 

Une de mes amies a eu le patron pour le tester dans le bout de l’automne: Rachel. Celle-ci revenait au tricot et je lui avais suggéré de faire ce patron comme 1ère veste. Rachel l’a fait 5 fois, et s’est même mis à le personnaliser en-dehors des options offertes dans le patron.

Et en février de cette année, j’ai recommencé un Vagabond (je ne savais pas que j’allais l’appeler comme ça) pour moi, pour enfin pouvoir prendre mes photos finales pour adulte! Et j’ai utilisé ce que j’avais: Patons Decor, Mérinito de la Bobineuse et Rialto dk de Debbie Bliss.

Mais le patron a été conçu pour aussi le faire avec des laines moins dispendieuses (depuis quelques mois, j’ai une écoeurite du yarn snobisme à l’excès). J’ai même plusieurs fois doublé 2 laines à bas, une bonne et une cheap (Kroy FX et Simili-laine de chez Michael’s: le résultat est très intéressant). Certaines testeuses ont même utilisé des laine 100% acrylique.

Mon chandail a été terminé fin mars, mais je ne trouvais pas le moment de prendre mes foutus photos. Jusqu’à samedi le 11 mai. Ce n’était pas prévu, mais nous avons décidé d’aller prendre un café à Montmagny. Nous sommes allés à la boulangerie-pâtisserie Bretonne L’épi d’or. Et j’ai mis ma veste à capuchon, au cas où on pourrait prendre les photos. Nous avons passé un très bon moment (eye, c’est beau Montmagny?), et enfin, les photos ont été prises!

Mais là, je n’avais pas le nom du patron encore. Veste à capuchon pour tous, ça faisait un peu ordinaire. Ça fait 2 semaines que je cherche le nom. Un nom qui dirait que c’est un projet sans chichis, pas particulièrement pour les pros du tricot, mais de simples tricoteurs/euses. Un nom qui dirait qu’il n’est pas nécessaire de mettre le gros montant pour faire ce projet. Un nom qui ferait « peuple », « simple », même « humble ». J’ai cherché ces mots dans toutes les langues! Mais, à bien y penser, le patron est en français (seulement. Pas en anglais pour le moment). C’est avant-hier que ce nom m’a « poppé »: Le Vagabond. Mon amie Sophie, qui m’a entendu chercher et bien compris ce que je cherchais, m’a suggéré Le Populaire. C’était bien aussi hein? Mais j’ai gardé Le Vagabond.

vacpt 2

Voilà pour l’histoire. Maintenant il est tricoté avec une aiguille circulaire de 4.5 mm, du capuchon jusqu’en bas. On peut presque tout faire avec cette aiguille (24 » à 32 » de long pour enfant, et 32 » à 40 » pour adulte). La manche peut être faite avec la même aiguille en « magic loop », ou avec des mini-circulaires (12 » et 9 », et même 16 » pour commencer la manche des adultes), ou des aiguilles double-pointes (surtout pour les grandeurs enfants), ou une combinaison de ces méthodes. Si désiré, vous pouvez faire les côtes du bas du corps et du bas des manches avec des 4 mm.

20180928_102832

Il y a 15 grandeurs pour ce patron, 1 an à 3X adulte, et 10 options (poches, élargissement des hanches, torsade en bordure, petites oreilles pour bébés, etc). Les options demandent un rien de débrouillardise.

Dernier détail (si vous avez eu la patience de tout lire): il est à 50% jusqu’à dimanche soir, 26 mai 2019. Quoi qui est en spécial? Mon patron: Le Vagabond.

vacpt 8

3 réflexions au sujet de « L’histoire du Vagabond »

  1. Bonjour zab,
    Le Vagabond quel bel intitulé pour justement des ouvrages qui vont aller et venir entre deux petites ballades. J’aime beaucoup ce modèle que tu as adapté pour toute la famille et en plus en 15 tailles, génial pour les paresseuses comme moi qui rechigne à calculer pour mettre un ouvrage aux bonnes mensurations.
    Je t’embrasse bien fort chère zab.

    J'aime

    1. Merci Dominique. Une nouvelle catégorie de patron est née en commençant avec ce patron: les patrons simples (que j’utilisent au préalable dans mes cours), sans chichis, pour toutes les bourses, et tous les niveaux de tricoteurs/euses.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s