Distanciation: semaines 2 et 3

Tout commence par ma série sur le confinement avec cet article, et la 1ère semaine de la distanciation est dans cet article.

Semaine 2 (du lundi 18 au dimanche 24 mai)

Nous avons fait des bagels au levain. Ils sont supers! Je suis épatée. Faudra essayer les bretzels au levain. Je continue la cuisine (plus que d’habitude), et nos expériences de pains au levain.

Travail final sur mon patron des bas Sylvestre car il sera publié vendredi. Enfin! Un nouveau patron. Ça adonne comme ça, peu de publication de patrons ces-temps-ci et à un moment donné, je vais avoir plusieurs patrons qui vont sortir en même temps.

Pas de couture lundi et mardi : Des petits sacs-emballages mercredi.

Pas de tutoriels mercredi car toutes les fenêtres sont ouvertes. Je ne me voyais pas parler fort dans ces circonstances. Je vais attendre une journée de moins beau temps, ou la faire une am au temps frais (donc à fenêtres fermées), ailleurs dans la maison.

Ah bin? Permission de « rassemblements » de 10 personnes et moins, à 2 mètres de distance.

C’est le temps des bourgeons et des petites feuilles : le moment que je préfère durant l’année.

Publication d’un nouveau patron le 22 mai. Sylvestre : Des bas avec un thème de bain de forêt (aussi, comme la couverture Shinrin Yoku : on est dans le vert!). La journée de la publication d’un patron, tu en travailles un coup! Publication du patron sur ravelry, publication sur ma page facebook, publication sur au moins 3 groupes facebook, rédaction d’un article sur mon blog (qui a décidé de changer mon interface au moment où je me suis mis à mon blog pour écrire mon article= + une heure de taponnage pour tenter de comprendre les nouvelles choses dudit blog), publication sur instagram et suivi des différents commentaires ou questions sur toutes ces plateformes! Ah, et oui, la veille tu travailles à tout-tout réviser pour être sûre que tout est correct (mais on finit toujours par laisser des erreurs quand même). Et d’ailleurs avant tout ça il y a eu les tests et l’écriture du patron. Le tricoter ça compte pas : c’est le bout l’fun! Et le jour après la publication, le suivi continu, en plus d’une possible 2ème publication sur ma page et sur instagram, pour battre le fer quand il est chaud! Tout ça pour dire que, même si je peux publier quand je veux, je choisis le mieux possible la journée. Pas la fin de semaine en tout cas!

J’ai vu ma sœur et mon beau-frère dimanche, 1ère visite depuis le confinement, dans leur cour, avec nos chaises pliantes. C’était parfait, pas de hugs mais un beau moment de blabla, pas trop long, pour éviter d’avoir à utiliser leur salle de bain.

La veille, on était allé voir celui qui se trouve à être notre pasteur, puisque que c’est lui, et son église que l’on suit les dimanches (et qqs autres fois dans la semaine : mais c’est très court). On voulait aller lui porter un pain, et on venait de faire une batch de pain à la levure. D’après moi, avec le pain au levain qui va revenir plus souvent, ça va nous emmener à donner un pain à la levure ici et là, en cadeau. Ça se donne bien un pain, sans mettre les gens mal à l’aise.

Semaine 3 (lundi le 25 au samedi 30 mai)

Prenant une marche en sens inverse je me disais : « c’est fou comme ça peut être différent le même circuit en sens inverse. C’est une question d’angle de vue. Ça doit être la même chose pour notre perception de la vie. »

C’était la fête de mon fils aîné mercredi. 34 ans! Je lui ai écrit :

Facebook me dit de t’écrire un mot pour te dire que je pense à toi parce que c’est ta fête. 
Je la trouve bonne quand même.
1-Comment oublier la fête de son fils?
2-Toute l’aventure de ta venue au monde est difficile à oublier aussi. 
En-dehors de ça, les événements qui vont avec la période de ta fête: le printemps que j’adore, le pommier, celui devant la maison, en fleurs souvent dans le bout de ta fête (cette année il en est juste aux bourgeons), les fins de sessions ou d’années, les quelques fois de grosses chaleurs précoces arrivent pas mal tjrs dans le bout de ta fête, la 1ère (ou la 5ème) baignade de ton père…Tout ça nous fait penser à ta fête.
Mais la vraie raison qui nous empêcherait d’oublier ta fête, bin c’est toi, comment tu es formidable, intelligent, gentil, attentionné, pas compliqué, humble et drôle.
Je t’aime mon fils et te souhaite la meilleure fête possible en cette période particulière, sachant que souvent, le bonheur se glisse dans des circonstances où on ne l’attendait pas.

Cette semaine, une canicule. Et oui! Même pas juin encore! J’ai donc commencé à ma baigner (c’est un record pour moi) car l’eau a dépassé 70. Elle s’est même rendue à 79! Le climatiseur a été installé, mon horaire de promenade a changé. Dans le processus, j’ai même passé par-dessus quelques jours. C’est maintenant le matin, le plus tôt que je peux, environ 8 hrs, après avoir mangé 2 fruits et bu quelques gorgées de café. C’est un minimum! Et quand je reviens, ça s’appelle « j’ai faim »!

Yvan a maigri! Il travaille tellement dur (il aime ça comme ça j’vous jure), mais des fois, il exagère. Peindre la maison à la canicule, c’est peut-être un peu fort. Au moins il boit beaucoup d’eau!

J’ai une folle envie de me couper les cheveux très courts, pour enlever toute trace de teinture, et pour pouvoir me « faire venter la couette » sans avoir plein de petits cheveux qui me chatouillent le visage. À suivre…

Mon petit accomplissement de la semaine est une couronne printemps-été pour l’intérieur. Ça faisait plusieurs années que je voulais en faire une, car j’en avais une pour l’hiver, mais pas pour quand le beau temps revient. Je pense que je l’aime bien, et je vous concocte un petit tutoriel dans quelques jours pour vous expliquer comment j’ai fait, et où j’ai déniché les éléments de la couronne.

Vendredi pm, toujours dans la canicule, j’ai vu mon frère et fait une petite promenade dans les rues de Ste-Foy. Pas trop maniaque de la distanciation (en fait, il n’y pensait pas), je devais lui rappeler constamment. Haha! On a eu une discussion sur la routine: c’est certain que je vais vous en jaser dans le prochain message sur la distanciation.

Samedi, fin de la canicule, et ça fait bien mon affaire! J’aime pas trop la grosse chaleur, et je trouve toujours le printemps trop court.

Je termine avec mes gants de mai. J’essaie de garder le défi d’en faire une paire par mois, avec de beaux restes de laine. Quand je me pointe à une exposition (environ une fois/3 ans), c’est ce que je vend le plus

Voici mon patron Vitrail.

Suite: Distanciation, semaine 4

Une réflexion au sujet de « Distanciation: semaines 2 et 3 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s