Jour 57 à 60 du confinement, distanciation semaine 1

20200507_152828_HDR

Le confinement, ça commence avec cet article. ♥

Jour 57 (samedi le 9)

Me voilà qui commence les proverbes dans la bible (ça parle de sagesse…full!), et j’en parlais dans mon dernier message sur le confinement.

Petite visite pour voir Hugo…dans sa rue, à 2 mètres de distance. Je lui ai donné son sac. Il nous a annoncé qu’il déménageait, pour le 1er juillet, pas très loin d’où il reste, mais avec un mois (en juin pour le faire).

Revenons à la sagesse: Connaissez-vous ça « raisonnable avec un p’tit peu de chocolat »? Vous devriez! C’est juste pas si sage que ça! (Dit hier au sujet de la collation qui devait être sage, mais est devenue « sage avec un p’tit peu de chocolat. »). J’la garde celle-là, ça décrit bien un aspect de ma personnalité, et pas juste au sujet de la bouffe!

Jour 58 (dimanche le 10)

La fête des mères dans le confinement. Spécial, mais, tant qu’à moi, c’est bien correct. Je ne suis pas une « fan » de la fête des mères (ni de la fête des pères). Je trouve que ça met de la pression, ça manque de naturel, de vrai (on veut pas être l’ingrat/e qui ne fait rien). ET, pire encore, ça rend plusieurs personnes tristes : celles qui n’ont pas pu avoir d’enfants, et même celles qui ont choisi de ne pas en avoir. S’il faut honorer sa mère, chacune a un anniversaire non? Mais quelle bonne affaire pour les commerces!

Il fait frette ces jours-ci! Le printemps est timide, et ça va être l’été tout d’un coup j’imagine? C’est souvent comme ça au Québec: températures extrêment changeantes pour le printemps. Quelques images juste des derniers jours!

Jour 59 (lundi le 11)

J’ai taillé tout pour le cadeau d’Anaïs : le bébé, son pyjama, sa couverture (même tissu que le pyjama) et de culotte de pyjama pour Anaïs (toujours le même tissu). Voilà ma couture de la semaine, + quelques sacs encore!

Jour 60 (mardi le 12)

Ce sera mon dernier jour sous le titre « confinement ». Ce qu’il y a, c’est que j’en ai comme assez de ce mot. Tiens, je change le titre, et s’il le faut, je le changerai aussi souvent que nécessaire. Pour l’instant, ce sera « distanciation ». Il y a quand même une différence entre ne pas sortir de chez soi (ou presque) et, juste se tenir à bonne distance!

Et je vais changer la formule : pas au jour, mais à la semaine.

20200507_153207

Demi-semaine 1 de la distanciation (mercredi le 13 à dimanche le 17 mai)

Yvan m’impressionne. Il est très actif et s’occupe vraiment bien : le terrain est impeccable, il s’entraîne. Bon, il se chercher des raisons pour aller faire des commissions. Il peut pas être parfait! Une chance, car comparée à lui je ne fais rien.

Pour ma part, j’ai comme une drôle de crainte, celle de trouver ça difficile de reprendre une vie plus sociale, et plus occupée. Déjà, je sens que chaque sortie me stresse un tout petit peu. J’ai toujours été comme ça (en tout cas dans les 20 dernières années), mais, ça pourrait devenir pire, non?

Finalement, la couture pour le cadeau d’Anaïs a pris toute la semaine, sauf pour un petit essai de masque. Je ne peux pas dire que ça me tente de faire des masques, mais ce n’est pas bien difficile, et ce serait probablement la chose à faire.

Revenons au cadeau d’Anaïs : c’est un bébé (réversible : il dort-il est réveillé) avec son pyjama, sa petite couverture, dans un lit (fait par Yvan) avec son petit matelas et un oreiller. Avec ça, je lui ai fait une culotte de pyjama dans le même tissu que le pyjama du bébé et sa couverture. Il y a aussi une petite veste de laine qui attend depuis environ un an. On dirait que la veste « match » avec la culotte de pyjama.

Je termine la veste « adult surprise jacket » de Elizabeth Zimermann, pour Yvan (en beige et rouille), et je me suis commencée une veste en Berrocco Vintage dk, acheté chez Point Mousse. La veste mettra un point final sur un patron de veste de base, toutes grandeurs (1 an enfant à adulte 3X, 16 grandeurs en tout) et 10 options. Chaque fois que je l’ai tricotée, j’ai fait quelque chose de différent…que j’ai mis dans les options. Les tests sont faits, il ne me manque que cette veste pour quelques photos. Je pense l’appeler « La Roturière ». C’est un peu comme mon patron de l’an passé « Le Vagabond» : vêtement de base pour quasi-débutant qui est d’abord expliqué dans sa version la plus simple, puis auquel on peut ajouter des options.

J’ai enfin fini mon pull à manches courtes Quatre Temps, version intarsia ; pas dans le patron la version intarsia, et je ne pense pas l’ajouter. Je garderais plutôt l’idée pour un autre patron…éventuellement.

J’ai « craqué » pour 2 commandes : une pour la Trukerie, et une pour Nathalie Picard (elle a fait une version de laine « ça va bien aller »). Je me suis rendu compte que je pouvais utiliser mon argent sur Paypal sans toucher à notre budget. Pour la Trukerie, j’ai à moitié craqué car j’avais besoin de boutons pour la veste que je fais à Yvan. Mais disons que j’ai ajouté d’autres choses à la commande.

En fin de semaine, on a eu la visite de Hugo. J’ai réussi à lui servir un repas! Nous étions sur notre patio, à 2 mètres, lui assis à un endroit avec une petite tablette d’appoint, et une petite table pliante entre nous. J’ai posé une assiette sur la petite table et il est venu le chercher. Pas de contacts, et on a lavé l’assiette en se lavant les mains.

Et plus tard, nous somme allés chez Olivier et Camille pour emmener le cadeau d’Anaïs. Ses petits sourires valaient toutes les payes du monde! Il parait que c’est son jeu préféré ces temps-ci : couche, borde et lève la poupée/le toutou. Elle se promenait dehors, sur leur terrain, avec le lit, la couverture et le bébé. Trop mignonne!

Dernière petite chose : j’ai travaillé sur quelques vidéos de tutoriels (comme chaque semaine, le mercredi), mais j’ai bricolé un petit diaporama de présentation, un peu pour me familiariser avec le logiciel avec lequel je travaille, mais aussi pour…me faire plaisir, m’amuser et annoncer ma chaîne You-Tube.

Suite: Semaines 2 et 4 de la distanciation

3 réflexions au sujet de « Jour 57 à 60 du confinement, distanciation semaine 1 »

  1. Cou donc, toi qui dis que tu fais pas grand chose (comparée à Yvan) ! Comment ce serait si tu en faisais beaucoup? La belle Anaîs est gâtée par sa  »grand-mère » ! C’est pas mal cute ce que tu as fait, des heures de plaisir pour la belle ‘tite poulette. Son cadeau de fête? Bonne journée figlia mia! XX

    J'aime

    1. Je sais, je ne fais pas rien! Mais lui, bin il arrête pas! Oui le cadeau pour la fête de Anais…qui était le 28 mars, Oups.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s