#projetpersonnel ou #laisserallercréatif

J’en suis à mon 3ème projet personnel, depuis l’an passé, fait uniquement pour le plaisir, c’est-à-dire qui ne conduira pas à un patron disponible. Mais, en fait, des projets personnels, c’est ce que je faisais tout le temps avant de publier des patrons (donc avant 2010).

Voyez-vous, écrire des patrons, c’est beaucoup de travail supplémentaire à la simple création. En plus, il faut faire des choix en fonction de ce qui risque de se vendre mieux comme patron. Alors on s’éloigne un peu de la « créativité satisfaisante », en tout cas dans mon cas. Comprenez-moi bien: j’ai appris à aimer écrire des patrons. Après tout, c’est un travail qui se fait chez soi, et qui demande un peu d’organisation par soi-même. C’est donc tout à fait dans mes cordes! Mais, le temps passe, et je ne suis pas une créatrice de patron « vedette », on va se le dire, et…franchement, ça me dérange de moins en moins. J’ai passé l’âge de jalouser le succès des autres.

L’autre point, c’est que j’ai beaucoup de patrons publiés: au-delà de 2010 maintenant (nous sommes en février 2022) sur ravelry, en-dehors de tous les patrons gratuits ici sur ce blog (je ne les ai pas compté). Je pense que je peux me permettre de me reposer, ainsi que de mettre à jour et corriger tous mes patrons publiés.

Ceci dit, le fait d’avoir des idées de nouveaux patrons à publier, ça n’arrête pas comme ça. Je me suis dit qu’en commençant ces « projets personnels », ça réorienterait ce trop plein d’idées qui peuvent, ma foi, devenir un peu insistantes. J’ai connu le même phénomène quand j’ai arrêté d’enseigner la danse (et de chorégraphier). Les idées de chorégraphies ont mis du temps à s’arrêter, ou du moins à diminuer. Bref, j’essaie de déjouer mon instinct en le détournant vers un autre type de créativité. Tranquillement.

Revenons à mes projets créatifs. Tout d’abord, j’utilise le #projetcréatif, mais aussi #laisserallercréatif pour en parler sur instagram. J’ai commencé par La Portageoise, en juillet passé, inspirée de 2 photos de Notre-Dame-du-Portage, avec 2 écheveaux (principalement) de Couleurs locales, une compagnie d’ici, dont les teintures sont naturelles, ainsi qu’un peu de mohair (laines péché mignon et Émilia & Philomen) et de Colorista.

Puis, cet automne, j’ai fait le même genre de petit chandail avec la laine de Louise Garneau (Dans l’oeil de l’alchimiste qui vend à la boutique Suivez le fil à LaPocatière). Encore là, j’ai dû y mettre quelques soupçons d’autres laines (la Fabel de Drop Design qui se vend en plus petites pelotes était parfaite pour ça, et encore un peu de couleurs locales). Et, oh! Je n’avais pas fait d’article, avec photos, sur ce projet, alors voilà les voilà!

Et cet hiver, j’ai utilisé les 12 couleurs de la laine Ragnar des Laines Masculins Singulier. Je les ai depuis la fin de l’été, mais c’est juste dans les dernières semaines que je les ai enfin tricotées. La finition a été horriblement longue à faire, mais c’était une débauche de jacquard dans la majeure partie du tricot, donc le bonheur pour moi!

L’idée de ces projets, c’est de: 1-Payer ma laine et changer si possible de teinturier/rière chaque fois (ou même d’utiliser une laine plus commerciale si le coeur m’en dit), 2-de le faire QUAND ça me tente, pas de pression, et selon mes goûts, et non pas la mode ou les goûts en vogue. Je dis ça avec un joyeux mordant: crime que ça fait du bien!

J’ai déjà une petit idée pour mon projet de printemps, mais…je n’en parle pas, pour être sûre que je ne me mets pas de pression (si je le dis, je vais être « obligée » de le faire, je suis faite comme ça).

Je continue de sortir le plus possible, pour combattre la torpeur dans laquelle l’hiver tend à nous plonger. Cette semaine, je fais un petit essai de cours en ligne avec la Maison Routhier, en attendant que les cours en présence recommencent. Ça ne devrait pas être long d’après moi. J’ai déjà une date pour Lévis, et c’est le 16 février. Donc, la Maison Routhier, ça devrait être la même semaine, ou celle qui suit.

Le groupe facebook le Panier à Mitaines s’est muté en Panier à Tricot, pour demeurer. Mais il aura ses phases d’activités et ses phases de repos: en ce moment nous sommes dans une phase de repos. M’en fout si c’est pas bon pour ma « carrière », je suis professeur de tricot: je ne vais pas garder un groupe tout le temps actif juste pour vendre mes patrons! Je veux me servir de ça pour enseigner, d’une autre manière!

(Laines des boutiques Point Mousse à Québec, et La Vie Laine à Rimouski. Le marqueur vient de Le crochet dingue).

À bientôt mes petites tricoteuses!

Y a-t-il des petits tricoteurs qui me suivent? Manifestez-vous sinon, je conserve le féminin. Hihi!

Une réflexion au sujet de « #projetpersonnel ou #laisserallercréatif »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s