Assembler des pièces tricotées

Aujourd’hui, je vous jase de coutures dans le tricot. Étant donné que ce ne sont pas des techniques « à la mode » ces temps-ci, ce sont des tutoriels qu’on ne voit pas aussi souvent. Mais, c’est quelque chose qui m’est encore régulièrement demandé alors, allons-y!

Mais pourquoi faire des chandails et des vestes en pièces détachées, alors que la tendance est au vestes et chandails tout d’une pièce? Je vous mets les raisons que j’ai trouvé, en vrac.

1-Parce que certaines personnes sont habitués à ces façons de faire (et satisfaits du résultat). Il n’est pas obligatoire de tout changer votre manière de faire parce qu’une façon que vous connaissez bien est moins tendance ces temps-ci. Vous avez le droit de tricoter avec des méthodes plus anciennes, c’est-à-dire, qui ont fait leurs preuves.

2-Parce que le patron qui vous plait est fait de cette manière, et que ce n’est pas dans vos compétences de modifier un patron à ce point.

3-Parce qu’un chandail sans couture devient un tricot plus lourd vers la fin du projet (forcément si tous les éléments sont à même le projet), Avec l’âge, la santé des articulations nous impose ses limites. Un chandail qui sera cousu est tricoté une pièce à la fois, et ne sera pas aussi lourd à tricoter. Ceci dit, il y a d’autres solutions à envisager aussi si ce point est à considérer, comme la méthode de tricot. Mais ça, c’est un autre sujet.

4-Parce que certaines techniques NÉCESSITENT que les éléments du chandail (ou veste) soient en pièces détachées

Qu’est-ce que j’en pense moi?

Je l’avoue, j’aime bien les méthodes qui permettent de faire un chandail ou une veste sans coutures. Par contre, j’ai les compétences pour faire mes chandails de la façon qui me plait.

Je réalise que certaines tricoteurs/euses n’ont pas les compétences pour faire autre chose qu’un chandail raglan ou un type Lopapeysa. Ces 2 méthodes (que j’aime bien soit dit en passant) produisent des chandails un peu informes, donc très relax. Et c’est parfait si c’est ce qu’on veut. C’est aussi parfait pour des premiers chandails. Ce n’est quand même pas rien se faire un chandail ou une veste.

Mais j’aime bien, à l’occasion, un chandail un peu plus structuré, mieux ajusté. Alors si on veut autre chose qu’un chadail « relax », il faudra soit coudre un chandail de la façon classique, soit apprendre les « wraps » pour faire des rangs raccourcis, soit apprendre la méthode contigue (partie du haut, avec une fausse couture d’épaule) ou, apprendre une des méthodes où on a beaucoup de mailles relevées (mes préférées). Vous n’avez pas le choix si vous voulez faire une « manche montée » ou autre forme de chandail mieux ajusté.

Et, pour ma part, le point no 4 est MA raison pourquoi je reviens à la méthode avec coutures à l’occasion. Je parle ici d’intarsia, de dessins autres que le jacquard (qui lui, est fait en rond), où il est INFINIMENT MIEUX d’avoir des pièces détachées. J’en avais parlé dans cet article. Tout à coup, rien que d’en parler, j’ai une folle envie de me créer un nouveau chandail avec un dessin!

Ceci dit, j’ai encore des patrons en circulation avec un dos, un (ou des) devant(s), et les manches à part, et où on devra assembler le tout. Il s’agit de la veste Pointe-au-Père (montré ici-haut), puis, montré ici-bas: Équinoxe de printemps, Vert Harmonium, Dégel à Narnia, Le joyeux Lutin et le chandail facile pour enfant (patron gratuit). Par contre, ces chandails et vestes ont tous le col ou le capuchon relevé directement de l’encolure, et c’est la même chose pour les boutonnières: pas de col rapporté maille par maille, ni de bande de bouton à part.

En passant, les chandails raglans (comme le joyeux lutin) sont aussi, quand ils sont en pièces détachées, une des méthodes les plus faciles qui soit.

Bref, ce n’est que depuis 2017, que je fais plutôt mes patrons de chandails sans coutures (les 10 premiers patrons sont sans coutures).

Alors, voici mon tutoriel qui montre les coutures d’assmblage dans tous les sens que vous allez rencontrer. En passant, je ne prétend pas que ceci répondra à TOUTES vos questions sur la méthode, mais ça devrait vous aider à assembler correctement vos pièces.

Un de mes prochains tutoriels, à venir, pour la finition d’un chandail (pièces détachées ou sans coutures) sera: comment relever des mailles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s