Mes convictions

« Nos actions démontrent davantage ce que nous croyons que ce que nous disons. Voilà nos réelles convictions. »

20190616_145412

Voici la petite réflexion que je me fais suite à la publication de mon nouveau patron Conviction.

Je l’ai appelé ainsi à cause d’un cadeau que j’ai reçu par le conjoint (Fred) d’une amie (Myriam). Fred s’est mis à faire des fibules pour elle. Je lui ai demandé s’il en vendait. Elle a répondu à ma question par une autre question: « Qu’est-ce que tu aimerais toi comme fibule? » Et je lui ai parlé de ce symbole qui représente les plus anciens chrétiens. Ce symbole les faisait s’identifier entre eux, ainsi que les endroits « sécuritaires » en temps de grandes persécutions. Elle sait que je suis évangélique. Quelques semaines plus tard, je rencontrais Fred pour la première fois, lors d’un souper chez Myriam et lui, avec une gang d’amies tricoteuses/crocheteuses et leurs conjoints. Il m’a remis la fibule, et c’est lui qui a eu l’idée d’y ajouter une croix pour permettre qu’elle tienne.

20190625_141044

Myriam et Fred n’ont pas les mêmes convictions que moi, mais ce geste en est un de très grand respect pour les miennes, pour moi. Probablement qu’une de leurs convictions est le respect de l’autre. Si c’était toujours comme ça…

Voilà pour la petite histoire derrière le nom du châle. Faut dire aussi que le prochain se nommera « Évolution ». J’aime bien ça les rimes. Hihi!

Maintenant le châle, ou plutôt mes châles (mes convictions, le titre, hihi) car je l’ai fait 4 fois. Tout d’abord pour un défi de passer des restants. J’ai pris une aiguille circulaire 4.5 mm et des restes de City Tweed dk, de Lumière de Estelle yarns, et même d’autres restants non-identifiés (quand ça fait longtemps qu’ils sont là, tu ne sais plus). Les photos ont été prises à St-Jean-Port-Joli.

J’ai vu qu’il y avait possibilité d’en faire un patron, mais je me disais que ce serait mieux de donner une alternative « rayures régulières », et comme je le pensais, mes 2 balles différentes ont été suffisantes. J’avais une Noro Taiyo sport et une Noro Kumo achetée depuis un bon bout chez Coeur de Mailles. J’aime tellement mon châle! Photos prises à la Seigneurie des Aulnaies (sauf une, à l’Anse-au-Sable).

Je me suis demandée si ce serait faisable en laine fingering. J’ai pris une 4 mm et un écheveau de Urso Étoiles acheté chez P’tit bout de laine depuis un bout de temps aussi, et je l’ai marié à cette magnifique Leizu fingering couleur Sabine, achetée chez Mont-Tricot ce printemps, alors que je rencontrais Julie Asselin pour la 1ère fois. Et ça marche!

Alors on ajoute quelques explications pour le faire aussi en fingering dans le patron. Je l’envoie tester, et Jocelyne Dion, qui l’a fait 2 fois (merci tellement Jocelyne) trouvait la bordure moins claire. C’est vrai, ce n’est pas si facile. J’ai donc ajouté un tutoriel en images pour aider à comprendre.

Puis, rencontrant Maryse, la propriétaire de P’tit bout de laine, nous décidons qu’elle en fera des « kits » laine et patron. Je l’ai donc refait en Noro Taiyo et Cotton Cashmere de Rowan pour la boutique.

Croyez-le ou non, je ne suis même pas écoeurée de le faire! Ça se fait bien, c’est divertissant, c’est plaisant de voir les belles couleurs défiler en cours d’exécution.

Il est disponible sur ravelry: Conviction, et chez P’tit bout de laine en kit laine/patron.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s